IVG.GOUV.FR Toute l’information sur l’interruption volontaire de grossesse
0 800 08 11 11 (Numéro anonyme et gratuit)

Choisir sa contraception après l’IVG

Publié le | Mis à jour le

Après un avortement, il est indispensable de se munir dès que possible d’une méthode de contraception : en effet, le risque de grossesse n’est pas à exclure suite à une IVG.

Contraception : existe-t-il des contre-indications après un avortement ?

Aucune méthode de contraception n’est contre-indiquée après une interruption volontaire de grossesse, mis à part le dispositif intra-utérin si l’avortement a comporté un épisode infectieux.

Néanmoins, les méthodes nécessitant des manipulations vaginales, comme l’anneau vaginal ou la cape cervicale, ne sont pas recommandées immédiatement après l’intervention et pendant le premier cycle suivant l’avortement.

Quelle méthode de contraception choisir après l’IVG ?

Les préservatifs masculins peuvent être utilisés dès la reprise des rapports sexuels. Ce sont les seuls contraceptifs qui protègent des infections sexuellement transmissibles, notamment le VIH (sida).

La contraception hormonale (pilule, patch ou implant), œstroprogestative ou progestative, peut-être débutée le jour même ou dès le lendemain d’une IVG par aspiration, et dès le jour de la seconde prise de médicament (misoprostol) dans le cas d’un avortement médicamenteux

Le dispositif intra-utérin (stérilet), au cuivre ou à la progestérone, peut être posé en fin d’aspiration, à la suite d’une IVG instrumentale, sauf en cas d’épisode infectieux.

Bon à savoir : Les différentes méthodes contraceptives sont réunies dans le dossier-guide de l’interruption volontaire de grossesse, téléchargeable ici.

En savoir plus sur les méthodes contraceptives ?

Pour plus de renseignements sur les différentes méthodes contraceptives, vous pouvez vous rendre sur choisirsacontraception.fr, le site de référence édité par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Il existe également les fiches mémo contraception éditées par la Haute autorité de santé (HAS) et disponibles sur leur site internet.





Retrouvez toutes les Questions/Réponses sur l’IVG

Pièces jointes

Partager l'article

Où s'informer ?

Comment se faire accompagner ?

Les centres de planification ou d'éducation familiale les établissements d'information, de consultation et de conseil familial.

Pour obtenir des structures d'informations près de chez vous :

Le numéro national anonyme et gratuit 0 800 08 11 11