IVG médicamenteuse

L’IVG médicamenteuse est pratiquée soit en établissement de santé, soit en cabinet de ville ou dans un centre de planification, ou dans un centre de santé. Elle est pratiquée jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse, soit au maximum 7 semaines après le début des dernières règles.
En établissement de santé, ce délai peut être prolongé jusqu’à 7 semaines de grossesse (soit 9 semaines après le début des dernières règles). Un protocole médicamenteux spécifique sera utilisé pour ce délai de 2 semaines, plus tardif. L’IVG médicamenteuse peut être réalisée aussi bien par un médecin ou une sage-femme.

La méthode de l’IVG médicamenteuse consiste à prendre deux médicaments différents (comprimés) puis, à vérifier que la grossesse est bien interrompue au cours d’une visite de contrôle. Le premier médicament sera pris en présence du médecin ou de la sage-femme au cours d’une consultation. Le second peut être pris en consultation ou à votre domicile.

Le déroulement de l’IVG médicamenteuse

Les 2 consultations de prise des médicaments

La consultation de prise de la mifépristone
Ce médicament interrompt la grossesse. Il bloque l’action de l’hormone nécessaire au maintien de la grossesse (la progestérone), favorise les contractions de l’utérus et l’ouverture du col utérin.
À l’issue de cette première étape, il peut survenir des saignements plus ou moins importants. Exceptionnellement, l’oeuf peut déjà être évacué à ce stade.

ATTENTION : les saignements ne sont pas le signe que la grossesse est arrêtée. Il est donc indispensable de vous rendre comme prévu à la consultation suivante.

La consultation de prise du misoprostol, de 36 à 48 h plus tard
Ce médicament augmente les contractions et provoque l’avortement. Les contractions utérines provoquent des douleurs ressemblant à celles des règles, parfois plus fortes. Des antalgiques, qui agissent contre la douleur, sont le plus souvent prescrits.

Les saignements peuvent parfois se produire très vite après la prise du misoprostol, mais parfois plus tardivement :

  • dans 60 % des cas, l’avortement se produit dans les 4 heures suivant la prise du misoprostol ;
  • dans 40 % des cas, l’avortement aura lieu dans les 24 à 72 heures suivant la prise du misoprostol.

Les saignements durent généralement une dizaine de jours.

Cette méthode ne nécessite donc ni anesthésie ni intervention chirurgicale.

La méthode contraceptive choisie vous est prescrite lors de cette consultation.

La visite de contrôle

Elle doit intervenir entre le 14e et le 21e jour après la prise de la mifépristone . Elle est absolument nécessaire pour vérifier que la grossesse est interrompue et s’assurer de l’absence de complication.

L’interruption de la grossesse est généralement contrôlée par un examen de la patiente, souvent complété par une échographie ou un examen sanguin (dosage ßHCG). En cas d’échec (si la grossesse se poursuit), il est impératif de recourir à la technique chirurgicale.

Lors de la consultation de contrôle, le médecin ou la sage-femme vérifie que vous disposez d’un moyen contraceptif adapté à votre situation. Le médecin ou la sage-femme vous propose d’avoir recours, suite à l’IVG, à un entretien psycho-social, si vous le souhaitez.

L’efficacité de la méthode

Le taux de succès de la méthode est d’environ 95 %.

Où se déroule l’IVG médicamenteuse ?

Deux dispositifs existent :

Dans tous les cas :
  • Si votre groupe sanguin est Rhésus négatif, vous recevrez une injection de gamma-globulines anti-D pour éviter des complications lors d’une prochaine grossesse. Pensez à vous munir de votre carte de groupe sanguin.
  • Une contraception efficace est indispensable dès la réalisation de l’IVG.
  • Une visite de contrôle est absolument nécessaire. Elle permet de s’assurer que la grossesse est bien interrompue et qu’il n’existe pas de complication.
  • Une consultation psycho-sociale est systématiquement proposée après l’IVG. Elle vous permet de parler de votre situation si vous en ressentez le besoin (que vous soyez majeure ou mineure).

Le droit à l’IVG est garanti par la loi. En savoir plus

Afin que les délais soient respectés, il est important, lorsque la décision de recourir à une IVG est prise, d’engager les démarches rapidement. Informez-vous sur les délais.

Vous avez des questions sur la contraception, la sexualité ou sur l’interruption volontaires de grossesse ? Contactez le numéro vert 0800 08 11 11.

Alsace Provence-Alpes-Côte d’Azur Où s’informer sur l’IVG ? Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Ile-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Pays-de-la-Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche