IVG.GOUV.FR Toute l’information sur l’interruption volontaire de grossesse
0 800 08 11 11 (Numéro anonyme et gratuit)

Les méthodes d’IVG : comment avorter ?

Publié le | Mis à jour le

En France, deux méthodes d’interruption volontaire de grossesse (IVG) sont pratiquées : l’IVG médicamenteuse et l’avortement chirurgical (par aspiration).
Le choix de la technique utilisée se fait avec un médecin ou une sage-femme et dépend du terme de votre grossesse.

L’avortement médicamenteux

L’avortement médicamenteux est possible jusqu’à la fin de la 5e semaine de grossesse (soit au maximum 7 semaines après le début des dernières règles) à domicile, sans hospitalisation, par l’intermédiaire d’un médecin ou d’une sage-femme. Ce délai peut se prolonger jusqu’à 7 semaines de grossesse (soit 9 semaines après le début des dernières règles) dans le cas d’une hospitalisation dans un établissement de santé.

L’IVG par aspiration (chirurgicale)

Elle se pratique jusqu’à 12 semaines de grossesse (14 semaines après les dernières règles) et nécessite une hospitalisation d’une demi-journée.




Quel est le prix d’un avortement ?

Quelle que soit la méthode d’IVG que vous choisissez, médicamenteuse ou chirurgicale, les frais relatifs à l’avortement sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie. Les coûts annexes (certaines consultations ou frais d’anesthésie) varient en fonction de votre situation.

Si vous êtes mineure non émancipée sans consentement parental ou si vous bénéficiez de la CMU complémentaire ou de l’aide médicale de l’Etat (AME), tout sera pris en charge, avec dispense totale d’avance des frais.


Retrouvez toutes les Questions/Réponses sur l’IVG

Partager l'article

Où s'informer ?

Comment se faire accompagner ?

Les centres de planification ou d'éducation familiale les établissements d'information, de consultation et de conseil familial.

Pour obtenir des structures d'informations près de chez vous :

Le numéro national anonyme et gratuit 0 800 08 11 11